• Roc-Amadour acutalités

20eme étape : Rocamadour accueille la dernière explication

A la veille de l’arrivée aux Champs-Elysées, un ultime contre-la-montre au parcours loin d’être évident entre Lacapelle-Marival et Rocamadour permettra de verrouiller la hiérarchie au classement général.


Après trois semaines de course, place à l’ultime défi du Tour de France 2022. Pour la deuxième fois depuis le départ de Copenhague, les rescapés devront disputer un contre-la-montre d’une distance de 40,7 kilomètres tracé au cœur du département du Lot entre Lacapelle-Marival et Rocamadour. Pour la première fois depuis 2014, le dernier contre-la-montre de la Grande Boucle dépasse les 40 kilomètres. Cette année-là, un parcours de 54 kilomètres entre Bergerac et Périgueux avait vu Tony Martin s’imposer et Vincenzo Nibali confirmer sa mainmise sur le maillot jaune. Cette fois, le tracé choisi par les organisateurs de l’épreuve se composera de deux parties distinctes. En effet, pendant un peu plus de 32 kilomètres, jusqu’au troisième point intermédiaire situé à Couzou, les routes empruntées seront avares en relief.


Un final qui pourrait faire des différences

Un terrain de jeu qui permettra aux spécialistes de l’exercice de faire parler la puissance, Filippo Ganna en tête. L’Italien prendra le départ à 14h05. Mais, à partir de là, la donne va changer du tout au tout. Après une courte descente, les coureurs devront escalader la Côte de Magès (1,6km à 4,7% de moyenne). Enfin, dans le centre de Rocamadour, la Côte de l’Hospitalet (1,5km à 7,8% de moyenne) mettra à l’épreuve les plus costauds. Il restera alors 300 mètres à parcourir pour atteindre la ligne d’arrivée et, depuis le Lot, apercevoir les Champs-Elysées. Alors que Caleb Ewan, dernier du classement général, donnera le départ à 13h05, Jonas Vingegaard fermera le portillon de départ à 17h00 précises, deux minutes après Tadej Pogacar. Il sera alors temps de prendre la direction de la région parisienne pour une dernière fête et une ultime explication entre sprinteurs dans la Capitale.

0 vue0 commentaire