• Roc-Amadour acutalités

"Du cabécou du Quercy au Rocamadour AOP. Chèvres, hommes, femmes ... au fil de l'Histoire"

Créées en 2008, les éditions édicausse consacrent l'intégralité de leur ligne éditoriale au Quercy et plus particulièrement au patrimoine (personnages, Histoire, lieux emblématiques, villages, économie...).

Après l'histoire de la laine des brebis des Causses en 2020, l'éditeur Gilles Chevriau a tout naturellement retenu la proposition de Jacqueline Bazalgues, Docteur en Etudes Romanes - habitante de Couzou - sur l'histoire du cabécou du Quercy depuis la guerre de Cent Ans jusqu'à nos jours avec notre Rocamadour AOP.

C'est le village d'Espédaillac - dont l'histoire a été mise en pages par édicausse en 2021 - et sa fête de la brebis qui a accueilli le 26 mai prochain la présentation officielle du nouveau titre : "Du cabécou du Quercy au Rocamadour AOP. Chèvres, hommes, femmes ... au fil de l'Histoire".

L'OUVRAGE : Il s’inscrit à part entière dans l’Histoire rurale et nous informe sur tous les aspects de la vie au quotidien. Il permet de retrouver les traces de cette mémoire perdue depuis les premières mentions des caprins dans des documents relatifs au paiement de droits féodaux lors de la guerre de Cent Ans.

L'histoire se poursuit au XVe siècle lors du repeuplement du Quercy, et pendant toute la durée de l’Ancien Régime, puis, après l'abolition de la féodalité, dans des baux à cheptel, des baux à ferme et à métayage ainsi que dans divers ouvrages ayant trait à l’agriculture et l’élevage.

Plus près de nous, des journaux relatent la présence des caprins sur le champ de foire et dans les marchés, ainsi que dans leurs faits divers. Ils sont également très présents dans les règlements relatifs aux conditions de vie durant les guerres de 1914 et de 1940, en particulier dans la présentation des restrictions alimentaires.

Les chèvres ont apporté une importante contribution à la nourriture des hommes avec leur lait qui a permis la fabrication familiale de fromages mais aussi avec la chair de leurs chevreaux. Elles ont ainsi aidé au maintien de nombreuses familles sur le territoire.

D’un apport vivrier ou d’une activité complémentaire de type familial, on passera par étapes à un élargissement commercial pourvoyeur de revenus lorsque la commercialisation des fromages s’élargira avec l’arrivée du chemin de fer.

Si autrefois chèvres, chevreaux et boucs étaient visibles dans le paysage, intimement mêlés au quotidien des familles, ils n’ont pas seulement participé à leur subsistance matérielle, ils ont recherché leur présence et se sont familiarisés avec eux. Les liens ainsi créés ont nourri l'imaginaire, d’où une

importante production littéraire et artistique que vous retrouverez dans ces pages.

Avec pour titre "Du cabécou au Rocamadour", un chapitre fait notamment référence aux premières mentions, dès 1920, de la future appellation ainsi que du terme "Quercy" qui était utilisé par certains détaillants pour commercialiser leurs fromages. Après quelques références à sa création, le Syndicat des Producteurs de Fromages Rocamadour présentera ses actions et la place de sa filière.

L'auteur : Jacqueline Bazalgues, Docteur en Etudes Romanes et habitante du village de Couzou (7 km de Rocamadour), nous invite, dans cet ouvrage, à paraître en mai 2022, à la découverte de l'histoire de l’une des plus belles

richesses de notre terroir : Le cabécou du Quercy ... le ROCAMADOUR


Préface : Serge Rigal, président du Conseil départemental du Lot

96 pages couleur, illustrées de photos, cartes postales et clichés d'époque


prix public 25 €

éditions édicausse / contact : Gilles Chevriau

935 route du Causse de Pasturat / 46090 ARCAMBAL


Vous pouvez le trouver à LA BORIE D IMBERT - ROCAMADOUR


05 65 31 44 00 / 06 09 86 55 82 / contact@edicausse.fr / www.edicausse.fr

9 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout