• Roc-Amadour acutalités

Festival de Rocamadour : une édition inoubliable



Rare festival de musique en France à avoir maintenu en intégralité son édition 2020, le Festival de Rocamadour a su répondre aux attentes des spectateurs en respectant les enjeux sanitaires avec un dédoublement des représentations par soir, l’équipe du festival s’est adaptée tout en préservant la qualité de sa programmation.

En effet, l’Ensemble Matheus, les Arts Florissants ou encore Renaud Capuçon et Guillaume Bellom se sont succédés dans la Basilique Saint-Sauveur, classée au patrimoine mondial de l’UNESCO. La cité du vertige a ainsi pu vibrer grâce aux œuvres musicales couvrant un large répertoire, allant du baroque au contemporain, en passant par le classique et le romantique.

Des soirées innovantes se sont aussi démarquées en accueillant un large public. Les Concerts sous les étoiles au Dolmen de Magès proposés par CLIMAX ont ainsi enchanté les spectateurs. Allongés sous la voute céleste, ceux-ci se sont laissés bercer par les voix a capella du quatuor. Les soirées gastronomiques dans les Relais & Châteaux du Château de la Treyne et du Château de Mercuès ont permis au public de s’évader hors du temps pour une expérience unique.

Ayant soif de culture et de musique, le public a répondu présent pour la 15ème édition du Festival de Rocamadour et a confirmé sa confiance aux organisateurs par le protocole sanitaire qu'ils avaient mis en place, le respect du programme qui avait été annoncé avant le confinement et le dédoublement des représentations qui a permis d'offrir 600 places au lieu de 300 dans la Basilique ce qui a permis à la billetterie d'enregistrer une hausse de 11%, un résultat spectaculaire en raison de la situation. La plupart des concerts s’est jouée à guichet fermé et le taux d’audience par concert a surpassé les objectifs fixés.

« C’est une saison inespérée, assure Emmeran Rollin, directeur du festival. Lorsque nous avons annoncé le maintien de cette édition en juin dernier, il y avait encore beaucoup d’incertitudes. Nous avons travaillé main dans la main avec les artistes, nos partenaires et les autorités pour faire vivre la culture et la musique. Avoir le soutien du public, les voir émus et enthousiastes chaque soir était sûrement la plus belle des récompenses. »

Ainsi, le Festival de Rocamadour s’est conclu au son des Sonates de Fauré et de Franck avec de nouvelles perspectives et de belles promesses pour les éditions à venir.



2 vues0 commentaire