• Roc-Amadour acutalités

Hélène Neveu-Le Bail, une vie au service de la culture




  • Hélène à Côté Rocher dans "Le secret des cigales"


Publié le 19/12/2021 Personne incontournable de la culture à Gramat, Hélène Neveu-Le Bail continue de vivre sa passion de comédienne. Proche de Patrick Sébastien, on peut la voir pendant les fêtes, sur les planches de Côté rocher à Rocamadour. La remise récente des palmes académiques (notre article du 5 décembre) à la Grmatoise Hélène Neveu-Le Bail est venue la récompenser pour sa vie passionnée et trépidante au service de la culture. Nous l’avons rencontrée. Vous et le théâtre, vous ne vous êtes jamais quittés ? C’est exact. En 2006 et parallèlement à mon emploi j’ai voulu partager ma passion du théâtre avec des amis amateurs. Nous avons proposé dans de nombreuses régions, pendant plusieurs années, quelques pièces que j’ai toutes mises en scène, dont une tragédie écrite par le Dr Comas : "Montségur, le sacrifice cathare" que nous allons reprendre. La même année j’ai rejoint Corinne Delpech dans son café théâtre Côté Rocher à Rocamadour dont le parrain n’est autre que Patrick Sébastien. Après une première pièce jouée en 2006 avec Corinne et Geneviève Gil, en 2009 j’ai eu le plaisir de jouer avec Patrick Sébastien pour sa première apparition au théâtre dans "Le Kangourou", une pièce qu’il avait écrite. Nous avons, avec lui et toute la troupe composée de Virginie Stevenoot, Geneviève Gil, Corinne Delpech, Antoine Vandenberghe, joué 2 mois à Paris et fait une tournée en France et à l’étranger. En 2014, j’ai rejoué avec Patrick dans sa pièce de théâtre "Max et la rumeur". Jacques Malaterre en a réalisé un téléfilm dans lequel nous avons eu le plaisir de tourner aux côtés de Danielle Lebrun. Fin 2014, toujours avec Patrick Sébastien, Corinne Delpech, Didier Gustin puis Yves Pujol, nous sommes partis en tournée pour présenter sa pièce "Le secret des cigales", à l’accent provençal. Pièce mise en scène par Olivier Lejeune et reprise pour une 2ème tournée en 2019/2020. Entre bibliothèque et théâtre, en prenant des congés sans solde, je continue aujourd’hui de vivre ma passion. Pour les fêtes de fin d’année je serai sur les planches de "Côté Rocher" avec Corinne et Sébastien Laussier dans une pièce délirante "La guerre des garces". D’où vous vient cette passion pour les lettres et le théâtre ? Toute petite j’aimais déjà la langue française. J’étais très studieuse et j’appréciais déclamer poèmes et récitations. Je disais à mes parents "Un jour je serai théâtreuse !". Après des études de lettres à la faculté de Toulouse j’ai été élève au Conservatoire d’art dramatique de Toulouse. Durant ces années j’ai eu la chance de rencontrer Michel Bouquet, Maria Casarès et Sylvia Montfort, deux très grandes tragédiennes. En1986, j’ai passé avec succès le concours d’entrée à l’Ecole Nationale Supérieure d’art dramatique de Strasbourg. J’ai été ensuite comédienne professionnelle dans la troupe du Petit Arlequin à Paris où on jouait des pièces de boulevard et au Théâtre Populaire d’Occitanie avec un répertoire classique. Depuis quand êtes vous à Gramat ? De 1981 à 1987, en parallèle à mes études, j’étais surveillante au collège La Garenne de Gramat où j’animais des ateliers théâtre. J’y suis revenue en 1995, dans le cadre d’un contrat aidé. Nous présentions alors le résultat de notre travail avec les élèves lors de séances récréatives auprès des maisons de retraite. C’est en 1997 que je rentre à la municipalité de Gramat dans la filière animation. J’ai proposé alors un projet d’activités théâtrales, littéraires et poétiques au sein de diverses structures gramatoises : crèche, écoles, collèges, centre de loisirs et maisons de retraites. J’ai passé 7 ans à faire ces animations et j’y ai trouvé un immense plaisir. Mais plutôt que dire "faire" je devrais dire "vivre" ces animations car j’y ai mis tout mon cœur. Quand avez-vous intégré la médiathèque ? En 2014 je quitte "l’itinéraire animation" pour rejoindre l’équipe de la bibliothèque municipale où je découvre un univers, des tâches et des missions nouvelles. Je suis ravie car j’aime lire et aussi l’objet livre. Comme le disent aujourd’hui mes deux collègues et amies Corinne et Marie, je suis un peu "La voix" de la bibliothèque. Je mets tout mon savoir faire de comédienne au service des animations mensuelles "l’heure du conte" pour les plus jeunes, "Les rencontres séniors" avec les aînés, les soirées débat ou lecture pour les habitués de la bibliothèque. Les lectures que je propose lors de ces rencontres sont le plus souvent théâtralisées pour le plus grand plaisir des jeunes et des moins jeunes. En plus d’un emploi du temps bien rempli je trouve encore le temps de lire et d’écrire des poèmes que je partage avec mes amis poètes et écrivains. notre correspondant J. Cazal

12 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Le samedi 3 décembre à 15 heures au mille club de Rocamadour, "Les Amis de Roc-Amadour" vous propose une présentation de l'ouvrage de l'association Racines concernant les cartes postales du canton de