top of page
  • Roc-Amadour acutalités

Les Amis de Rocamadour étaient à MONTAUBAN



Pour la traditionnelle sortie automnale des "Amis de Rocamadour", 17 personnes s'étaient retrouvées le samedi 15 octobre pour découvrir la Cité de Montauban le matin, sous un soleil radieux, et le musée Ingres-Bourdelle l’après-midi.

Christian Stierlé, ancien conservateur de la médiathèque de Montauban et ami de Christopher Gibert a fait découvrir la place Nationale avec son tout nouveau miroir d’eau dont chaque côté est orné de portiques qui soutiennent de belles maisons de briques sous lesquelles il y a un promenoir constitué de 4 couverts : le couvert du blé, le couvert des drapiers, le couvert des fruits et le couvert des sabots, la rue d’Elie, où ils ont rencontré le crieur public qui a encore aujourd’hui la charge d’annoncer chaque samedi à 11 h 44 (référence à l’année de création de la cité) les événements ou manifestations à venir, ainsi que le théâtre Olympe de Gouges. En face, la sculpture de Bourdelle « Sapho » et sur le côté le pont des Consuls menant à la ville « nouvelle » Ville Bourbon. Olympe de Gouges est à l’origine de la Déclaration des droits de la femme et de la citoyenne ; elle sera guillotinée à la révolution. Petites anecdotes : La Joconde à Montauban de 1940 à 1942 pour la protéger du pillage des nazis, une œuvre de street-art de l’artiste MOG qui interprète sur un mur d’immeuble l’œuvre d’Ingres « La Source ».

Avant de visiter le musée "Ingres-Bourdelle" une restauration bien méritée en terrasse chez « LULU La Nantaise » (Rappelez-vous les Tontons Flingueurs : « On ne devrait jamais quitter Montauban ! »)

La visite du musée s'est faite avec une guide aussi passionnante que sympathique qui a présenté une sélection d’œuvres d’Ingres et de Bourdelle, deux artistes montalbanais très renommés. Le musée étant tellement riche en tableaux et sculptures, qu'il était impossible de faire une visite exhaustive. Une bonne raison pour y retourner avec grand plaisir !

Enfin, pour terminer la journée, une petite délégation s’est rendue au Cimetière Urbain de Montauban afin de déposer une plaque commémorative offerte par « Les Amis » sur la tombe de l’Abbé Cheval qui a réhabilité une bonne partie du patrimoine architectural de Rocamadour.



38 vues0 commentaire
bottom of page