• Roc-Amadour acutalités

Vivre le confinement à Rocamadour pour les personnes fragiles.

La Mairie est fermée au public mais les secrétaires sont là tous les jours, (par roulement de 2) et, dès le 23 mars, Pascal Jallet a demandé, avec l'aide des conseillers municipaux, un état des besoins des Amadouriens et Amadouriennes de plus de 70 ans ou isolés. Pour se faire, avant tout, Il faut une bonne connaissance de la géographie de la commune et des habitudes de ses habitants.

Et puis tout le monde s'y met en respectant le confinement, en n'oubliant pas que les lignes de téléphones fixes sont souvent abandonnées par les retraités en raison des appels publicitaires fréquents sans négliger une baisse éventuelle de l'acuité auditive... Tout le monde est chez soi et les voisins plus jeunes aussi. Ils sont contactés en l'absence de réponse des aînés, vont voir, font les courses, guettent l'ouverture des volets, le petit signe de la main journalier, on se renseigne sur le passage des infirmières, le portage des repas, si les enfants ne sont pas loin s'ils appellent....si la TV marche, on rappelle que des attestations imprimées sont à leur disposition chez le marchand de journaux , chez l’épicier et sur la porte de la mairie et que les secrétaires sont en mairie et peuvent répondre à leurs questions. Tant au niveau des hameaux que de la cité, la commune s'est révélée être un maillage de bonnes volontés attentives et dynamiques et cela fait chaud au cœur. De nouvelles habitudes de vie sont prises pour le plaisir de tous ceux qui aident et de tous ceux qui en ont besoin. Comme lors de la dernière canicule le lien inter générationnel

est indéfectible dans nos territoires ruraux.

18 vues0 commentaire