• Roc-Amadour acutalités

La lavande revient sur les Causses



Une jeune amadourienne dynamique s'est lancée dans l'élevage et la culture des plantes aromatiques, le thym et plus particulièrement la lavande.



Aurélie Lagorsse se présente ?


Je suis une femme agricultrice de 41 ans, maman de 2 garçons et mon mari est autoentrepreneur distillateur. J'élève des brebis "Caussenardes", des agneaux label rouge du Quercy et je cultive du thym et de la lavande fine pour en distiller des huiles essentielles. Après des études en horticulture, et avoir travaillé dans cette branche je suis partie en Corrèze dans le secteur médical. Ma famille est originaire de Rocamadour depuis le XVIIIème siècle. Parallèlement sur la commune de Rocamadour, je viens d'être élue conseillère municipale.


Pourquoi l'agriculture et la lavande ?


A la mort de mon oncle, j'ai repris son exploitation à La Vitalie à Rocamadour. En 2017 je me suis rappelée que mon grand-père (Famille David) cultivait la lavande sur les causses de Rocamadour, alors j'ai voulu reprendre cette culture un peu en sa mémoire et aussi parce le terrain et le climat s'y prêtent ; Ce n'est pas pour rien que le Quercy était un des principaux fournisseurs de lavande de France jusqu'aux années 1970. Le marché étant à nouveau très demandeur et la filière se relançant depuis cinq ans sur le Lot, avec comme support d'une association "Quercy PPAM" (Plantes à Parfum Aromatiques et Médicinales) que suit la Chambre d'Agriculture avec l'organisation de formations, journées techniques, échanges... j'ai donc planté deux hectares et demi de lavande fine et un hectare de thym.


Quelles sont les conséquences de la COVID19 sur votre exploitation ?


Depuis cinq ans le marché était très demandeur d'essences, surtout les marchés asiatiques et la cosmétique. Avec l'arrivée de la COVID19, les différents confinements et les mesures sanitaires, la demande a chutée. Heureusement que les essences ne sont pas des denrées périssables, mais il faut tout de même les stocker, et là il y a un manque à gagner, surtout que nous n'entrons pas dans les créneaux des aides publiques.


Une note d'espoir réside pour 2021, Aurélie passe à l'agriculture bio pour ses plantes aromatiques et la Chambre d'Agriculture, le Département du Lot et la Région Occitane ont lancé un plan d'aide à l'agriculture, c'est pourquoi Aurélie envisage d'augmenter sa surface de production de lavande fine. C'est le deuxième agriculteur sur Rocamadour qui produit de l'essence de lavande.


Aurélie vend ses produits sur les marchés de Limoges et Brive, en 2021 également sur le marché de Souillac.


34 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Horaires du mois de JUIN pour l'Ascenseur incliné

Les horaires pour le mois de Juin de l'Ascenseur Incliné desservant les Sanctuaires situé sur le parking du Château à Rocamadour sont : Tous les jours Ouvert de 9 heures 30 à 18 heures 30 Le port du m