top of page
  • Roc-Amadour acutalités

Des ateliers pour apprendre à réparer soi-même et faire des économies

Réparer soi-même son vélo ou son ordinateur peut être une source d'économie. Plusieurs ateliers existent à travers le département du Lot, à Cahors, Gourdon, Figeac...



Plusieurs associations du Lot proposent des ateliers de réparation collaboratifs et ouverts à tous, comme à Castelnau-Montratier avec le « Répare-café du Quercy Blanc ». ©M-F Plagès

                

Par Marc Louison Publié le 15 Jan 24

Il existe à travers le département du Lot des ateliers de réparation collaboratifs basés sur le partage des connaissances, à Cahors, Figeac, Gourdon et Gignac. Réparer soi-même son vélo ou son ordinateur peut être une source d’économie. En plus de faire un geste pour la planète en offrant une seconde vie à nos objets du quotidien au lieu de les jeter. Animés par des associations, ils permettent à chacun de venir avec son matériel et de les réparer en bénéficiant de conseils avisés. Le résultat n’est pas toujours au rendez-vous, notamment lorsque la réparation est trop complexe.

Ces ateliers sont aussi des lieux de rencontre et de convivialité. Ils ont tout pour plaire !


Réparer sa cafetière, son ordinateur…


À Gignac, le Cercle d’Animation en Milieu Rural propose un atelier les premiers et troisièmes samedis du mois, de 9 h à 12 h à la salle des associations, atelier animé par des bénévoles sous la houlette de Jean Bastit. Chacun peut amener à réparer son petit électroménager (cafetière, mixeur…), sa tondeuse ou son matériel informatique. L’association demande juste que la personne prenne une adhésion annuelle à 5 euros.

Au café associatif L’Arrosoir, 5 rue de Crussol à Figeac, un « Café Bidouille » permet d’autoréparer et d’entretenir ses appareils électriques, électroniques et informatiques. Grille-pain en panne, écran de smartphone cassé, ordinateur qui rame : au « Café Bidouille », tout le monde s’entraide et réfléchit ensemble pour trouver une solution. Rendez-vous tous les premiers samedis du mois de 10 h à 13 h et le vendredi après-midi qui suit de 14 h à 17 h (contact : Sylvestre au 06 52 89 33 86).

L’association Pays Lafrançaisain en Transition a lancé le « Répare-café du Quercy Blanc », organisé soit dans la salle de la mairie de Castelnau-Montratier soit au 3e Lieu de Flaugnac. Vélo, ordinateur, micro-ondes, cafetière…, les habitants du secteur peuvent amener leur matériel en panne et sont accompagnés par des bricoleurs bénévoles (mail : contact@pays-lafrancaisain-entransition.org, site : www.pays-lafrancaisain-entransition.org/).

Le Repair Café de Gourdon est installé au 6 rue du Majou. Des bénévoles réparent toutes sortes d’objets (matériel informatique, vélo, machines à coudre, mob, hi-fi…). L’équipe du Repair Café revend des objets valorisés sur le vide-greniers de Gourdon. Plus de renseignements via la page Facebook « RepairCafe Gourdon-en-Quercy ».

Autre initiative, l’association La Tresse, qui a ouvert un tiers-lieu à Lalbenque, propose un atelier couture/tricot/crochet tous les samedis après-midi à La Vayssade, en face de la Marpa. L’occasion d’apprendre à raccommoder ses chaussettes et à créer ses vêtements. Cet atelier est gratuit (contact : Florence au 06 81 57 24 99).


Ou entretenir son vélo


On dénombre plusieurs ateliers de réparation de vélos dans le Lot. Le vélo est une bonne façon de faire des économies par rapport à la voiture (quand c’est possible), en plus de faire de l’exercice.

À Cahors, La Véloterie est un atelier vélo associatif. En adhérant à l’association, il est possible d’avoir accès aux outils, aux pièces détachées et aux conseils pour remettre son vélo en état (site : www.laveloteriecahors.fr/).

Le même type d’atelier associatif existe à Figeac avec l’association « La Roue Fédère », qui donne rendez-vous à ses adhérents tous les deuxièmes samedis du mois de 14 h à 18 h au local situé 2 avenue Maréchal Foch (site : https://larouefedere.org/). Toujours à Figeac, La Bicycletterie a un atelier de réparation en libre-service situé 16 rue Caviale. L’association prête les outils et chacun peut réparer soi-même son vélo. Si la réparation est trop complexe, un technicien prendra le relais et proposera une prestation payante (site : www.bicycletterie-figeac.fr/).

L’association « Le Vélotonome », installée sur Saint-Céré et Bretenoux, est un lieu d’apprentissage pour apprendre à réparer les cycles. Sur le principe de l’échange de savoirs et de savoir-faire, chacun peut apprendre à entretenir et à réparer son deux-roues. L’association récupère aussi les vélos anciens pour les remettre en état (site : https://levelotonome.fr/ ; Tél. 06 62 94 87 82).

 

18 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comentarii


bottom of page